aller au contenu

Jeux et sports traditionnels de chez nous et d’ailleurs

Cârouj et Prairie de la Fauche

Dimanche 24 juin 2018, à partir de 15h

Le retour du « rugby strobet »… Refuges conseillés : le Cârouj et le Bois des Korrigans.

Rugby strobet. Crédit © Pascal GLAIS

Pour les 2 à 5 ans

 à partir de 14h30
Pour les enfants de 2 à 5 ans : la société secrète du petit peuple de la forêt accueille de nouveaux membres !

Parents, vous voulez faire de votre enfant un petit garzaille curieux, perspicace, prudent, malin… comme le petit peuple de la forêt : accompagnez-le dans les jeux, contes et comptines, maquillages, lectures, dazibao qui lui sont réservés et il intégrera leur société secrète !

Pour les 5 à 11 ans

 à partir de 14h30
Pour les enfants de 5 à 11 ans : le monde merveilleux du petit peuple de la forêt se laisse découvrir...

Si vous l’avez déjà approché, déjouez leurs facéties en étant créatif, généreux, malin ! Si vous ne le connaissez pas encore, n’ayez pas peur des korrigans ! Au contraire, laissez-vous porter par le merveilleux des contes, magies, danses, jeux, peintures elfiques, trocs, créations buissonnières,...dans lesquels ils vont vous entraîner.

Dans « la prée des ados »

 à partir de 15h
Dans « la prée des ados », sur la Prairie de la fauche...
L’après-midi est dominé par le retour du « rugby strobet », ce jeu spectaculaire et fortement prisé les jeunes, garçons et filles, qui attendent toujours avec impatience son retour puisqu’il n’a lieu que tous les deux ans !

Au Cârouj

 à partir de 15h
Exceptionnellement gratuit ce jour-là – l’accès au Cârouj, parc de loisirs unique en Bretagne et dédié entièrement aux jeux et sports traditionnels bretons, offre encore au public, comme c’est la tradition depuis toujours, l’occasion de découvrir, d’essayer, de pratiquer (gratuitement) une grande variété de jeux venus de tous les coins de Bretagne mais également d’autres horizons. Les délégations de « spécialistes » rendent leur pratique encore plus attractive. Et la touche « exotique » est proposée par une délégation de joueurs de « Quilles de huit » qui arrivent de Bressols, petit village du Tarn-et-Garonne.