23 et 24 juin 2018 à Monterfil

Quelques recettes souvent copiées…

La Godinette, une recette de la Gallésie en Fête

La Godinette (du nom d’un groupe musical de Haute-Bretagne des années 70) a été créée en 1977/78 par Simone MORAND, à l’initiative de l’association « Au Carrefour de la Gallésie » et pour la Gallésie en Fête.

La Godinette à la Gallésie en Fête
photo Pascal Glais

Pour 30 personnes :

  • 1,5 kg de fraises
  • 1 kg de sucre
  • 1 litre eau de vie de cidre
  • 6 litres de gros-plant
  • 20 cl de crème de cassis

soit environ 7 litres c’est à dire 25 cl par personne (ce qui est peu...!).

Voici une autre version, pour 70 litres (ce qui est beaucoup mais cela dépend du nombre que vous êtes...) :

  • 10 Kg de fraises
  • 6 kg de sucre
  • 6 litres de calva
  • 2 bouteilles de cassis
  • 60 litres de gros-plant

Recette officielle de la Godinette

Equeutez les fraises ;

Les disposez au fond d’une grande jarre en terre ;

Recouvrir de sucre (allez-y modérément sur le sucre dans un premier temps... En effet, trop sucrée, la Godinette est d’un goût nettement moins subtil ! Et, comme disait notre bien-aimé et regretté réalisateur de la Godinette pour la « Gallésie en Fête », voilà quelques années : « le sucre, une fois qu’il est dedans, on peut plus l’enlever ! ». Et il savait de quoi il parlait vu qu’il en faisait dans les 500 litres !) ;

Versez ensuite délicatement l’eau-de-vie de cidre (calva), laissez macérer quelque temps (une nuit, par exemple) ;

Ajoutez ensuite le gros-plant ;

A l’aide d’une grande spatule de bois, remuez tendrement en veillant à ce que tout le sucre soit bien dissous. Laisser reposer 24h. Le lendemain, remuez à nouveau, goûtez modérément et, le cas échéant, rectifiez le dosage en alcool ou la teneur en sucre, selon votre goût. Attention ! Il faut tenir compte du fait qu’en macérant encore, le goût sucré va aller en s’accentuant. Donc, laissez reposer encore 24h. Et le surlendemain, enfin, pour la coloration, terminez par la crème de cassis qu’il convient de rajouter tout à fait à la fin, presqu’avant de servir. Après avoir mélangé une dernière fois, servez très frais mais « not on the rock » (comme on dit de nos jours couramment en gallo) ; et dégustez.

publié le

Avis : l’abus d’alcool n’est dangereux que pour celles/ceux qui ne savent pas boire en appréciant les bonnes choses, ou qui sont obligés de boire parce que la vie ne les a pas gâté(e)s…

Un message, un commentaire ?

Vous devez être inscrit et identifié pour utiliser cette fonction.

Participez à la vie du site Gallésie en Fête en postant un commentaire à la suite de ce contenu.

vous identifier (déjà inscrit) s’inscrire mot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom